Votre maison est munie d’un vide sanitaire et vous êtes aux prises avec un sous-sol humide ou une maison froide?

Il est primordial de faire affaire avec les bons professionnels.

Dans ce genre de projet de rénovation, un Technologue Professionnel en architecture membre de l’Ordre des Technologues Professionnels (OTPQ) pourra vous aider à faire réaliser les travaux en toute conformité.

Par chance, il existe des solutions qui permettront de régler tout ça en plus de nous faire profiter d’un espace de rangement supplémentaire pour tous les  trucs que l’on garde parce que… on sait jamais, ce sera peut-être utile plus tard!

Quoi Faire Avec un Vide Sanitaire?

Si les maisons neuves ou les logements construit sur vide sanitaire ne sont plus populaire aujourd’hui, il s’agissait d’une façon de faire largement utilisée jusque dans les années 1960 à 1970, alors que la règlementation et les codes de construction n’étaient pas ce qu’ils sont maintenant.

Encore aujourd’hui, ce type de construction est très répandu sur le territoire du Québec, surtout dans certains secteurs où nous trouvons des maisons plus âgées

Un vide sanitaire, malheureusement, vient avec son lot de problèmes. Souvent mal isolé (ou pas du tout), mal ventilé et peu entretenu, il est souvent considéré comme une zone sinistrée où peu oseront s’aventurer. Il devient donc rapidement un espace humide, difficile à chauffer, propice à la prolifération de moisissure, vermines et insectes, et un accès direct à l’intérieur de votre maison pour tous ces indésirables.

Mal traités, les vides sanitaires sont souvent la cause des principaux inconforts des maisons et logements. Particulièrement: des planchers froids, les coûts de chauffage élevés, les bris de plomberie par temps froid, l’humidité excessive, les odeurs désagréables, problèmes respiratoires, infiltration de radon et d’eau par le sol, et bien d’autres encore…« 

Mais si notre maison est doté d’un vide sanitaire… Qu’est-ce qu’on fait? »

D'abord, c'est quoi ça, un vide sanitaire?

Au Québec, en hiver, il fait froid… très froid… et quand le sol gèle, il gonfle, quand il dégel, il se tasse et bouge. Le sol peut généralement geler jusqu’à une profondeur de 1.2 mètre (ce que l’on appel: la ligne de gel). Par conséquent, nous ne pouvons pas construire nos maisons directement sur un sol qui bouge, il faut donc creuser et assoir nos structures sur une surface stable. Une fois les murs de fondation construit, nous remblayons à l’extérieur et construisons les planchers et murs sur le dessus, mais le trou reste vide… cela facilite l’installation de la plomberie, de certains éléments de structure et autres équipements, et facilitera aussi l’entretient de tout ça… et ça coûte moins cher.

De plus, les installations d’évacuation de l’eau de l’époque étaient souvent plus élevées qu’aujourd’hui. La pose d’un drain français autour des fondations n’aurait donc pas aidé, puisse que cela aurait nécessité une pompe pour faire remonter l’eau à la surface. Par conséquent, avec ce risque d’infiltration, il était hors de question de couler une dalle de béton et en faire un sous-sol.

Donc, il nous reste un espace vide sous le plancher du rez-de-chaussée. Un vide que nous n’aménagerons pas, dont nous nous servons pour installer et entretenir tous les conduits de plomberie et l’électricité. Nous l’appelons : vide sanitaire ou vide technique.

Comme il s’agit d’un espace vide que l’on utilise que très rarement, il faut assurer une bonne ventilation. Un courant d’air assez fort, qui permettra de faire sécher la condensation et les infiltrations afin d’éviter que les planchers de bois moisissent et les odeurs ne soit trop importantes.

"Mais, faire entrer l'air froid dans mon sous-sol, c'est pas idéal et ça coûte cher de chauffage..."

Effectivement… mais ce n’était pas un gros problème dans les années 60, alors que le coût de l’énergie était bas et que personne ne se souciait des impactes sur l’environnement. Aujourd’hui, on recherche une meilleur efficacité énergétique et à limiter notre empreinte sur notre belle planète, au moyen, entre autre, d’une meilleur isolation du sous-sol au grenier et d’un système de climatisation performant.

Maintenant, qu’est-ce que l’on fait…
Votre maison est munie d’un vide sanitaire et vous êtes aux prises avec un sous-sol humide ou une maison froide? Il est primordial de faire affaire avec les bons professionnels. Dans ce genre de projet de rénovation, un Technologue professionnel en architecture membre de l’Ordre des Technologues Professionnels (OTPQ) pourra vous aider à faire réaliser les travaux en toute conformité.

Par chance, il existe des solutions qui permettront de régler tous ça en plus de nous faire profiter d’un espace de rangement supplémentaire pour tous les  trucs que l’on garde parce que… on sait jamais, ce sera peut-être utile plus tard!

D’abord,  il faut isoler et rendre étanche les murs de fondation de la maison.

Il existe plusieurs matériaux d’isolation, mais dans un contexte comme celui là, nous recommanderons des matériaux qui seront reconnu comme étant imputrescible, c’est-à-dire, qui ne retiendront pas l’humidité et ne seront pas propice à la formation de moisissures, tel que les panneaux d’isolant de polystyrène extrudé ou l’uréthane giclé, selon le type de fondation sur lesquelles la maison est construite (béton coulé, blocs de béton, pierre, moellon).

Pour l’étanchéité, à moindre coût, les options sont limitées à celles qui se font par l’intérieur du sous-sol. Si c’est le cas, un système souvent utilisé pour rendre les fondations de votre vide sanitaire étanche sera fait de panneaux drainant vers un drain français intérieur. De plus, si l’eau venait à entrer, une fosse munie d’une pompe submersible est nécessaire.

Si un budget plus élevé est possible, il est idéal de procéder à l’excavation par l’extérieur de la maison et l’installation d’un système qui empêchera toute infiltration vers l’intérieur et un drain français conforme. Dans ce cas aussi, une fosse et pompe sont un atout.

Évidemment, votre Technologue Professionnel vous guidera vers la solution qui conviendra le mieux à votre rénovation et à votre budget.

Ensuite, il nous faudra gérer l’humidité naturelle du sol… et le radon.

Pour empêcher l’humidité, une simple membrane de polyéthylène d’une bonne épaisseur sur toute la surface du sol, maintenu en place par ±100 millimètres (4 pouces) de pierre concassée (appelé : le leste), fera un très bon travail, à un coût très raisonnable. Évidemment, il existe plusieurs autres options, plus ou moins coûteuse, selon les besoins et l’usage des espaces.

Pour le radon dans les sous-sols de maison, en rénovation ou dans les maisons neuves, Ce sera le sujet d’un prochain article. Mais pour l’instant, il suffit de dire qu’en installant une membrane pare-vapeur et en permettant une bonne ventilation de la maison, vous limiterez grandement les risques qui y sont reliés.

Pour finir, il ne reste qu’à chauffer et contrôler l’humidité.

Nous habitons le Québec, et ici, il faut chauffer. De cette façon, vous limiterez la formation de condensation à l’intérieur de votre sous-sol.

À la base, la formation de condensations, se forme sur une surface froide quand elle vient en contact avec de l’air chaud et humide, quand la température atteint le point de rosée. C’est, là aussi, un sujet pour un autre texte sur l’isolation des maisons.

Pour le chauffage, quelques plinthes électriques bien calculées permettront de garder le vide sanitaire à une température confortable durant l’hiver. De plus, l’installation d’un déshumidificateur aidera à éliminer l’excès d’humidité lorsqu’il ne sera pas possible d’ouvrir une fenêtre.

Il va sans dire, tous les cas sont différents… et chaque situation aura sa solution. C’est pourquoi il est important de faire affaire avec un professionnel qui saura saisir vos besoins et vous proposer le système le plus adapté à vos conditions et à votre budget.

Avec E.L. Concept  à vos côtés, vous bénéficiez d’une équipe de professionnels en architecture expérimentée dans les domaines résidentiel et commercial, à l’écoute de vos besoins, ainsi que d’un réseau complet qui vous aidera à chaque étape de votre projet de rénovation, d’agrandissement ou de construction de maison neuve.

 
 
 
 
 
Fermer le menu