BON À RETENIR

Les erreurs fréquentes

La route du succès est pleine d'embuches... en effet. Pourquoi ne pas apprendre des erreurs des autres?

1- Est-ce que le zonage permet le projet?

La ville, selon les zones, règlemente la superficie d’un bâtiment, sa hauteur ou sa forme. De plus il est important de ne jamais se fier au voisin.
Une simple visite, avec votre certificat de localisation en main, au bureau d’urbanisme de votre ville vous éclairera sur la faisabilité de votre projet. Si le règlement permet votre projet, nous ferons le reste pour vous.
Profitez-en pour demander la disponibilité des plans d’origines de votre bâtiment. Ça pourrait être utile.

2- Est-ce que la banque vous financera?

Le financement de votre projet est une partie importante de votre réflexion. Il serait dommage de devoir arrêter la construction avant la fin par manque de fonds.

Prenez rendez-vous avec votre courtier hypothécaire ou votre banque. Ils vous demanderont des documents pour compléter la demande, mais ils seront en mesure de vous donner une marge de manœuvre.

3- Ne pensez pas qu'au bâtiment!

En effet… au-delà de la maison, certains travaux seront à prévoir et auront certainement un impact sur le budget, tel que:
  • Terrain vacant: déboisement, branchement aux égouts?
  • Pas d’aqueduc: puit et fosse septique?
  • Aménagement paysagé: asphalte, piscine, pelouse?
  • Entreposage de vos effets personnels: votre sous-sol? Un entrepôt?

4- Le professionnel ne veut que se protéger!

Un préjugé trop répandu… malheureusement.

Le professionnel, contrairement aux autres intervenants, est responsable très, très longtemps de tout ce qu’il fait.
Donc, s’il est n’ai pas à l’aise à approuver une façon de faire ou un produit, pourquoi le seriez-vous?

5- Prévoyez un budget ''au cas où"!

Un budget trop serré ne vous permettra pas de flexibilité.

Dans une rénovation ou un agrandissement, il se peut que vous rencontriez des surprises lors des travaux dû à l’âge du bâtiment ou à d’anciennes rénovations mal exécutées. Celles-ci devront être corrigées et généreront certainement des extras. Soyez prévoyant!

6- Connaissez vos limites!

Connaissez-vous le coût de vos erreurs?

Car faire à peu prêt tout, c’est faire tout à peu prêt.
Il faut être conscient des limites de nos capacités et déléguer le reste, ou du moins aller chercher l’aide requise.

S’il vous faut réparer les rénovation pendant les dix prochaines années, votre moral et votre portefeuille en prendront un coups.

7- Prenez le temps.

Il est difficile de naviguer dans toute cette jungle qu’est le marché de la construction. Beaucoup de gens veulent vous aider, mais peu en auront l’expertise.

Entourez-vous des bonnes personnes et prenez le temps d’écouter leurs conseils.

 

Fermer le menu