Dalle au sol, pieux ou fondations?

Dalle au sol, fondations, avec ou sans sous-sol… ou même sur pieux… Comment s’y retrouver? 

Lorsque l’on prévoit faire construire un agrandissement de maison, un nouveau garage attaché ou détaché ou une maison neuve, d’un ou deux étages, nous serons confrontés à ce choix.

Peu importe le projet, bien que chacune de ces options offre une résistance structurale suffisante, dans la mesure où les plans et devis ont été bien coordonnés, le système choisi présentera ses avantages et inconvénients.

Il est donc important d’évaluer, avec votre technologue professionnel, le système d’infrastructure de votre projet de construction en fonction de votre budget, vos besoins et des conditions existantes avec lesquelles nous travaillerons. De plus, il ne faut pas oublier qu’il faudra coordonner avec le règlement de zonage de votre municipalité. Celui-ci peut vous contraindre à utiliser un système plutôt qu’un autre.

Il est assez évident qu’une structure de pieux sera plus économique lors de la construction de votre agrandissement de maison que des murs de fondations avec un sous-sol aménagé. Mais au-delà de l’investissement de départ, il faut aussi considérer d’autres facteurs qui seront important dans l’avenir. Tentons ensemble de clarifier les points à évaluer avec votre technologue lors de la conception des plans d’architecture.

D’abord, les conditions particulières du projet :

Souvent mal évalué, les conditions particulières du projet devraient être considérées dès les premières discutions avec votre technologue professionnel en architecture.

Afin de choisir la méthode de construction la mieux adaptée de la nouvelle structure de votre construction, il faut d’abord déterminer son usage.

  • Est-ce un nouveau garage détaché de la maison?
  • Est-ce que l’agrandissement de maison sera pour y aménager un nouveau séjour?
  • Allons-nous faire l’installation de plomberie, pour une nouvelle cuisine, qui risquera de geler dans le nouveau plancher?

Par exemple, la construction d’un nouveau garage, dans le coin de la cour arrière, pourra sans aucun problème être construit sur une dalle flottante bien isolée. Nous pourrons même y prévoir de la plomberie sous-dalle. Par-contre, l’agrandissement de votre salon, si le plancher est situé trop prêt du niveau du sol, ne pourra pas être appuyé sur des pieux vissé car l’espace ne sera pas suffisant, entre le sol et le dessous du plancher, pour faire l’isolation et les protections nécessaire de la structure de l’ajout à votre maison.

Lors de la conception des plans d’architecture, il sera aussi primordial de connaitre la nature du sol. Un ingénieur en mécanique des sols pourra être requis afin d’éviter les mauvaise surprise. En effet, même s’il sera intéressant de prévoir un nouveau sous-sol sous votre future cuisine, les coûts de construction peuvent grimper si le roc se trouve trop prêt de la surface. D’un autre côté, peut-être devront nous prévoir des fondations plus solides, ou même pieutées, si le sol n’a pas une capacité portante suffisante.

L’esthétique de la maison :

Avec le coût de construction, le design d’un agrandissement de maison sera habituellement l’une des premières inquiétudes lors de la conception du projet.

Nous voulons que la nouvelle construction s’harmonise parfaitement avec le bâtiment existant sur lequel nous allons nous attacher. À cette fin, votre technologue professionnel vous guidera à l’aide d’esquisses montrant les différentes solutions possibles en prenant le temps de vous expliquer les enjeux de chacune d’elles.

Le département d’urbanisme de votre municipalité aura certainement quelques prescriptions par rapport à l’allure de votre projet d’agrandissement. Selon les secteurs, par exemple, il peut être nécessaire de prévoir un pourcentage de maçonnerie sur vos murs extérieur. Dans ce cas, il faudra prévoir la structure de béton qui pourra supporter une telle charge. Dans d’autre secteur, il est aussi possible que les règlements interdisent l’agrandissement d’un bâtiment sur pieux.

Même si votre professionnel en architecture aura la responsabilité de faire cette coordination, il est sage d’aller s’informer auprès de l’inspecteur de la municipalité afin de connaître les règlements de base. De cette façon, vous n’aurez pas à payer des honoraire pour vous faire annoncer que votre projet ne sera pas accepté sans doubler le budget de construction.

Le confort à l’intérieur :

Lorsque votre professionnel fera la conception des plans d’agrandissement de votre maison, il devra faire la coordination avec différente normes.

Le Guide sur l’Économie d’Énergie, entre autre, prescrit le minimum acceptable et obligatoire relativement à l’isolation, la fenestration et la ventilation à l’intérieur de votre nouvelle maison. Suivre ces recommandations vous permettra d’être confortable en toutes saisons et de ne pas débourser des frais astronomiques en chauffage et climatisation.

Évidemment, une nouvelle construction sur fondations, avec un sous-sol chauffé, permettra d’avoir des plancher plus chaud et confortable. En contrepartie, une structure sur pieux laissera le dessous de l’agrandissement de votre maison exposé à la température extérieure. Un plancher exposé au froid sera plus difficile à chauffer durant l’hiver et occasionnera des dépenses énergétiques plus élevées. Pour cette principale raison, l’installation de conduit de plomberie dans un plancher de ce genre n’est pas recommandée. En revanche, la conception d’un agrandissement sur pieux pour y aménager une salle de séjour pourra être viable malgré un plancher plus froid.

Close Menu